Qu’adviendra-t-il de nos données numériques après notre décès ?
 
 
Les comptes Twitter, Facebook, Instagram ou LinkedIn resteront-ils disponibles sur le net ?
 
 
 

Par principe, tous nos comptes en ligne sont strictement personnels.

  • En l’absence d’expression de ses dernières volontés sur le devenir de ces données, il n’est pas possible pour les proches du défunt d’y accéder et de procéder à leur suppression.

Les héritiers ont cependant la possibilité d’exercer certains droits limités, comme la possibilité de récupérer des souvenirs de famille (photographies, écrits…) ou le droit de clôturer les comptes utilisateurs du défunt. Il est néanmoins possible de désigner, de son vivant, ses héritiers numérique par testament auprès de son notaire.

  • Selon la loi informatique et libertés, tout internaute peut donner des instructions à ses héritiers concernant l’utilisation de ses données numériques après son décès.

Les testament permet ainsi d’organiser la transmission, la conservation ou la suppression de toutes ses données numériques.

 

Source : https://www.notaires.fr/fr